DISPATCHES by Peter Howarth: Alessando Squarzi

LIRE L’INTERVIEW COMPLÈTE

DISPATCHES by Peter Howarth: Alessando Squarzi

DESIGNER, ENTREPRENEUR ET COLLECTIONNEUR DE VINTAGE ITALIEN

« Les pièces vintage ont une histoire à raconter. »

Il conduit une Porsche Speedster de 1955, mixe les vêtements militaires avec des costumes de la tradition sartoriale napolitaine et des bijoux de Santa Fe. Alessandro Squarzi est un homme aux multiples talents. Il possède entre autres d’immenses connaissances sur les vêtements vintage.

fay-dispatches-squarzi-mirror-secondary-01-new.jpg
fay-dispatches-squarzi-mirror-secondary-01-new.jpg

« Lorsque j’étais jeune, je n’avait pas beaucoup d’argent. J’achetais de nombreux vêtements vintage. Et chaque fois que j’achetais quelque chose, je demandais toujours aux vendeurs de me raconter leur histoire. C’est comme ceci que ma passion est née. »

C’est précisément ce qui l’attire aujourd’hui : l’histoire. « le fait que les pièces vintage ont une histoire à raconter. Je voudrais parfois connaître toute leur histoire dans le détail » affirme-t-il. Tout tourne autour de la vie de ces pièces, qu’il s’agisse d’un style particulier de jean, ou d’un sac militaire, ou d’une montre design. Et lorsqu’il parle de ses trois montres préférées, on comprend clairement que pour lui, les objets vintage sont une façon de cristalliser les souvenirs et de se raccrocher à l’Histoire et à sa propre histoire.

« Je possède 6 000 vêtements vintage dans mes archives » révèle-t-il. Une collection qu’il porte et dans laquelle il puise son inspiration pour son travail. Il les décrit comme son « dressing masculin classique ». Il s’agit, en d’autres termes, d’une armoire remplie des pièces best-in-class les plus représentatives de l’homme stylé à partir des années 50 du siècle dernier. Si vous lui demandez qui sont ses modèles, il placera le « The King of Cool » McQueen dans le Top 3, avec Marcello Mastroianni et Paul Newman. Mais il s’agit en réalité d’un Top 4, puisque la liste comprend également son père, Luciano.

« Je n’ai jamais suivi la mode, mais j’ai toujours désiré m’habiller d’une certaine façon ». Son look est éclectique. Il parle d’un homme avec un style personnel qui n’accorde aucune valeur au dernier modèle de telle ou telle marque de renommée mondiale, mais plutôt à l’esprit intemporel des objets que les hommes peuvent porter, aussi bien pendant la saison qu’en dehors. Il suffit de savoir les associer judicieusement et de façon personnelle. Et ne vous fiez pas qu’à mes paroles : en 2017, en tête de liste des « 40 hommes les plus élégants du monde » dressé par la revue Esquire on trouvait … Bien vu !

 

fay-dispatches-squarzi-mirror-secondary-02-new.jpg
fay-dispatches-squarzi-mirror-secondary-02-new.jpg

« Lorsque quelqu’un achète une pièce des collections Fay Archive, il n’achète pas un article de mode, mais un objet chargé d’histoire. »

À vingt ans, Squarzi a acheté une veste Fay 4 Ganci. On comprend aisément qu'elle ait plu à cet Italien, adepte de la culture vintage américaine. Bien que Squarzi soit fasciné par le style rétro américain (« ma référence, c’est surtout le style States des années 40 aux années 60 »), il n’a aucun doute sur le fait que, selon lui, l’Italie est leader mondial du fashion design.

« Je n’ai malheureusement plus ma vieille veste Fay, mais je me souviens que quand je l’ai achetée, j’étais ravi et que je l’ai portée pendant longtemps ». Il y a deux ans, Squarzi a été appelé à collaborer avec Fay car les propriétaires souhaitaient retracer l’histoire de la marque. Ils lui ont demandé de contribuer au développement de Fay Archive : « Nous avons pensé à toutes les personnes qui aiment les vêtements qui ont une histoire à raconter, mais qui ne souhaitent pas forcément porter des objets originaux de seconde main ou vintage. Fay Archive désire offrir à ces personnes l’opportunité de porter des pièces iconiques, mais revues dans un esprit moderne. »

 
Banner Image with Editorial Text_chessum.jpg

DISPATCHES by Peter Howarth: Jake Chessum